Différents ordre de bourse

Les différents types d’ordres de bourse

Partager l'article

Lorsque vous achetez une action ou une obligation en bourse, vous devez passer des ordres de bourse. Les ordres de bourse sont tous confrontés dans ce qu’on appelle le carnet d’ordres. Immédiatement, Votre ordre sera confronté avec les autres ordres pour définir un prix de marché. 

Pour chaque ordre, vous devez définir au moins 4 éléments :

  • Le sens de l’ordre (s’il s’agit d’un achat ou d’une vente)
  • Une date de validité de l’ordre de bourse
  • La quantité de titres à vendre ou à acheter
  • Le type d’ordre

Quels sont les types d’ordres de bourse ?

Il y a différents types d’ordres de bourse pour acheter vos actions. Chaque ordre a des spécificités avec ses avantages et ses inconvénients. Découvrons-les ensemble.

1) Les ordres au marché

L’ordre au marché est le plus simple. Vous achetez un titre au prix du marché. Vous êtes prioritaire sur le carnet d’ordre et vous acceptez soit :

  • de vendre vos titres aux acheteurs qui proposent le meilleur prix
  • d’acheter vos titres aux vendeurs qui proposent les meilleurs prix

L’avantage est la rapidité d’exécution de votre ordre sur les titres liquides. En effet, c’est différent pour les titres non liquides. Un ordre au marché sur un titre non liquide pourra mettre des jours, et parfois même des semaines à s’exécuter. Si vous achetez des titres sur les l’indice SBF 120, qui sont les 120 plus grosses capitalisations françaises, votre ordre sera exécuté immédiatement.

L’inconvénient de cet ordre est le fait que vous ne maîtrisez pas votre prix d’achat. En effet, sur un titre non liquide, par exemple, il peut y avoir une grosse différence entre la valeur du cours de l’action entre le moment où vous avez passé votre ordre et le moment de l’exécution de l’ordre. Utilisez cet ordre seulement sur les titres très liquide pour éviter les mauvaises surprises.

2) L’ordre à cours limité

L’ordre à cours limité permet de fixer un cours d’achat maximum ou un cours de vente minimum afin de maîtriser son prix d’achat ou son prix de vente.

L’avantage de cet ordre est la maîtrise de ses prix d’achats ou de ventes.

L’inconvénient est le fait qu’un ordre peut mettre du temps à s’exécuter, voire jamais. Si vous êtes trop gourmand, vous ratez l’opportunité d’acheter à un plus bas ou de vendre à un plus haut.

3) L’ordre à la meilleure limite

L’ordre à la meilleure limite est un mix entre l’ordre au marché et l’ordre à cours limité. En effet, lorsque vous définissez un ordre à la meilleure limite, votre ordre se confronte sur le carnet d’ordre comme un ordre au marché pour les premiers titres. Si le nombre de titres offerts est supérieur au nombre de titres demandés, votre ordre devient un ordre à cours limité si tous vos titres n’avaient pas été échangés précédemment.

Par exemple :

Supposons que vous proposez un ordre acheteur de 100 titres à la meilleure limite. Un vendeur propose 70 titres à 5 euros. Vous achetez donc ces 70 titres au prix de 5 euros. Votre ordre se transforme en ordre à cours limité à 5 euros (le cours défini par la meilleure limite) pour les 30 titres restants.

L’avantage de cet ordre est de protéger son prix d’achat en cas de remontée rapide des cours, et qu’une partie de l’ordre est exécuté immédiatement.

L’inconvénient est que son prix d’achat initial n’est pas connu. Comme pour un ordre au marché, utilisez ce type d’ordre sur les titres liquides.

4) L’ordre à seuil de déclenchement

L’ordre à seuil de déclenchement permet de vendre son titre en cas de retournement de tendance.  Pour un ordre de vente, vous fixez donc un seuil inférieur au cours actuel. Si l’action continue à monter, vous profitez de la hausse. Si le cour baisse, vous vendez. Vous définissez un seuil pour votre ordre et lorsque ce seuil est atteint, votre ordre se transformera en ordre au marché.

L’avantage est la garantie d’exécution de votre ordre lorsque le seuil de déclenchement est atteint.

L’inconvénient, c’est que vous ne connaissez pas le prix moyen. En cas de grosses variations, cela risque d’être problématique. Utilisez cet ordre seulement sur les titres liquides.

5) L’ordre à plage de déclenchement

L’ordre à plage de déclenchement ressemble au l’ordre à seuil de déclenchement. La différence, c’est qu’au lieu de se transformer en ordre au marché, l’ordre devient un cour limité.

L’avantage est de connaître votre cour d’achat et de vente. 

L’inconvénient est que l’ordre n’est pas sûr d’être exécuté à 100%

Mon avis sur les ordres de bourse

En conclusion, je dirais que vos ordres de bourse dépendent de votre stratégie d’investissement. Si vous investissez sur le long terme, les ordres au marché et à la meilleure limite vous suffiront. En revanche, pour ceux qui aiment les aller-retour rapides, utilisez les ordres à déclenchement ainsi que l’ordre à cours limité.

Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code